La semelle orthopédique ou orthèse plantaire, est un appareillage amovible, réalisé sur mesure après un examen clinique (pieds, membres inférieurs, observation de la posture, analyses statique et dynamique) et est destiné à être placé dans une chaussure de série. Exécutée en matériaux non traumatisants. Son but est de soulager les affections épidermiques du pied et corriger ou compenser des troubles statiques du membre inférieur.

Différentes techniques de réalisation sont disponibles:

 1) Technique « classique »

La paire de semelle est fabriquée sur mesure grâce à la prise d’empreinte des pieds du patient sur une feuille de papier.

La forme des éléments est dessinée directement sur la feuille afin d’obtenir un placement très précis des éléments sous le pied.

Les semelles sont ensuite réalisées en matériaux naturels (cuir) ou synthétiques (mousse de latex, EVA, PE). Elles se composent de trois parties: la base, les éléments de correction et/ou de confort et enfin le recouvrement.

Les semelles classiques peuvent avoir des actions mécaniques au niveau du pied et du membre inférieur jusqu’au rachis, elles sont alors nommées « semelles biomécaniques ». Elles peuvent également avoir des actions sur la proprioceptives au niveau du pied permettant une action sur la posture du patient, elles seront alors nommées « semelles proprioceptives ».

 

 

2)Technique « thermoformé »

Cette technique permet une adaptation parfaite de la semelle sur le pied du patient. En effet la semelle est directement

moulée aux pieds du patient.

Toutes les semelles thermoformées sont réalisées avec des matériaux techniques adaptés à l’activité et au chaussage du patient. Elles sont lavables à l’eau et au savon.

 

 

 

Le moulage peut s’effectuer de deux manières différentes.

 

 

 

a) Moulage sur coussins empreinteurs sous vide:

Cette technique permet de corriger le trouble statique directement sur les coussins.

Les coussins sont composés de microbilles contenues dans une membrane en silicone. Ils sont reliés à une pompe à vide. Il permettent donc la prise d’empreinte en 3 dimension afin de pouvoir mouler la paires de semelle aux pieds du patient toute en y apportant les corrections nécessaires.


 


 

b)  Moulage avec chaussette sous vide:

Cette technique encore très peu pratiquée dans les cabinets permet de mouler les semelles directement aux pieds du patient dans la chaussure et en dynamique.
Cela permet une adaptation parfaite de la semelle dans la chaussure.

Cette technique est très utile lorsque le volume chaussant est faible (chaussures de foot/rugby et chaussures de femme type escarpin notamment)