Dans cet article, je reviens sur l’émission Capital diffusé sur M6 le dimanche 25 janvier.

En effet durant l’émission traitant du business de la chaussure de sport, un reportage est tourné dans une boutique spécialisé dans la course à pied, où le vendeur après un examen très sommaire en pleine rue, de la foulée d’une joggeuse pose un diagnostic totalement FAUX: le syndrome de la bandelette n’est absolument pas une tendinite de la patte d’oie, la bandelette ilio-tibiale étant une structure fibreuse passant en regard de la face latérale du genou tandis que les muscles de la patte d’oie sont des tendons cheminant en regard de la face interne du genou !

A la suite de cet examen, le vendeur propose donc une chaussure de running corrigée par un renfort interne via une mousse de densité différente, là encore une erreur se glisse puisque l’on ne parle pas de densité différente mais de dureté shore, en effet un matériaux peut être de faible densité mais de dureté shore très élevée et inversement !

 

Par conséquent, l’ensemble de ces erreurs de diagnostic peuvent engendrer des pathologies (nous parlons alors de technopathie), devenant handicapante pour la pratique du running jusqu’à entrainer un arrêt de la pratique plusieurs semaines à plusieurs mois.

Rappelons également que seul les professionnel médicaux et paramédicaux (médecins, masseur kinésithérapeutes, pédicures-podologue etc…) sont aptes à poser un diagnostic et proposer un traitement et cela suite à un examen clinique précis et minutieux ! Les vendeurs dans les boutiques spécialisés s’exposent donc à des poursuites de la part des ordre nationaux pour exercice illégale de la médecine!

 

Le conseil que je peux donc vous donner, c’est de consulter un spécialiste en cas de douleur ou tout simplement en prévention. 

Afin de bien choisir votre chaussure de running n’hésitez par à consulter un pédicure-podologue du sport, qui vous donnera tous les conseils afin de choisir la chaussure qui vous correspond, d’autant plus si vous avez besoin de porter des semelles orthopédiques!

Globalement, je préconise toujours de choisir une chaussure dite « universelle » et de faire réaliser la correction par un podologue grâce à des semelles orthopédiques conçues et fabriquées spécifiquement pour votre pied!

 

Romain VAYER